Un air de révolution chez Christian Dior

C’est ce mardi 27 février que Maria Grazia Chiuri a présenté sa toute dernière collection femme Automne-Hiver 2018-2019 pour la maison Christian Dior. D’ailleurs, la nouvelle femme de la maison Dior se veut avant tout révolutionnaire.

C’est ce mardi 27 février que Maria Grazia Chiuri a présenté sa toute dernière collection femme lors de la Fashion Week de Paris Automne-Hiver 2018-2019 pour la maison Christian Dior. D’ailleurs, la nouvelle femme de la maison Dior se veut avant tout révolutionnaire en offrant un come back à la collection dans les 60, plus précisément en 1968.

Depuis sa nomination en tant que première directrice artistique féminine de la maison Christian Dior, Maria Grazia Chiuri a à différentes occasions parler des droits des femmes. Ainsi, le défilé d’aujourd’hui a mis en avant les étudiantes de 1968 qui plaider en faveur de l’égalité des sexes. En effet, à travers sa toute nouvelle collection automne-hiver 2018-2019, Maria Grazia Chiuri en a profité pour fêter ce demi-siècle de révolution post-soixante-huitarde, en prenant comme décor le musée Rodin où étaient présents des pancartes de protestation.

Quant à la collection, les pièces faisaient écho également à ce mouvement de revendication. La piste s’est ouverte avec un gros pull en tricot qui disait « C’est Non Non Non et Non! » tandis qu’un autre chandail comportait un « peace and love » surdimensionné. Une panoplie de pièces de patchwork inspirées des années 60 ont défilé sur le catwalk, des mini-jupes, des robes, et des accessoires comme les bottes.

Alors que de nombreux créateurs de la Fashion Week de New-York ont ​​fait le pari de l’apolitisme, parfois à contra-courant de leurs habitudes passées, il en aura été tout autrement pour Maria Grazia Chiuri à travers cette nouvelle collection automne-hiver 2018-2019 de la maison Dior.

Découvrez le défilé Christian Dior automne-hiver 2018-2019 en cliquant ici.

Un air de révolution chez Christian Dior