Attentat en Espagne : une cellule de 12 jihadistes

Attentat en Espagne : une cellule de 12 jihadistes

C’est ce jeudi 17 août, en fin d’après-midi, sur les Ramblas de Barcelone qu’un van a percuté la foule, faisant au moins 13 morts. Suite à cet acte tragique, l’attentat a été revendiqué par Daesh. Le conducteur du van est toujours en fuite. Par ailleurs, un autre attentat a eu lieu à Cambrils dans le sud de l’Espagne.

L’Espagne vient de subir une attaque terroriste à Barcelone. En effet, c’est aux alentours de 17h30 qu’une fourgonnette blanche a foncé sur la foule dans l’un des quartiers les plus fréquentés par les touristes, les Ramblas, dans la ville de Barcelone en Espagne.

Suite à cet acte, 13 morts sont à déplorer, ainsi que plus de 100 blessés, dont des ressortissants français. Très vite, l’État Islamique a revendiqué l’attaque terroriste dans un communiqué. Le conducteur de la camionnette blanche est toujours en fuite ce vendredi matin.

Après avoir été frappé en fin d’après-midi par un attentat terroriste sur les Ramblas de Barcelone, c’est aux alentours de minuit qu’une nouvelle attaque a été perpétrée contre l’Espagne. En effet, le même mode opératoire s’est déroulé à Cambrils, une ville qui se situe dans le sud de l’Espagne, où quelques civils ont été blessés dont deux graves. Les cinq terroristes se situant dans la camionnette ont été abattus par la police espagnole.

Selon le journal espagnol El Pais, les auteurs des attentats feraient partie d’une cellule djihadiste qui serait composée de 12 personnes. Actuellement, cinq jihadistes seraient morts, trois en garde à vue et les quatre autres seraient encore introuvables, dont le conducteur de la fourgonnette blanche qui a frappé Barcelone ce jeudi 17 août.