Les réseaux sociaux : tueurs de couple?

Les réseaux sociaux : tueurs de couple?

Facebook, WhatsApp, Instagram, Snapchat,…tous les réseaux sociaux ont une option de chat privé que, avouons-le, nous utilisons tous.

Cette utilisation est le reflet parfait de l’ère technologiquement avancée dans laquelle nous vivons, mais en communiquant de cette façon, certaines études ont montré qu’envoyer des messages au sexe opposé (autres que notre partenaire) peut ruiner notre couple.

Zack Carter, expert en relation et mariage au Psychology Today, a écrit un essai complet sur le sujet. Selon lui, la connectivité instantanée conduit à des séparations de plus en plus fréquentes, et ce même chez les gens mariés.

« Une grande partie de mes recherches se concentrent sur la communication de la fidélité conjugale. J’essaie de regarder la communication verbale et non verbale avec une personne du sexe opposé (comme un collègue, une collègue, un voisin …) qui n’a pas de conjoint, explique Zack Carter .

Apparemment, les hommes et les femmes enverraient des messages quotidiens sur le chat privé en ligne à des amis du sexe opposé pour chercher une évasion. Derrière cette pensée, il y aurait un désir inconscient de divulguer des renseignements personnels sur nous-même à quelqu’un du sexe opposé, quelque chose qui, s’il n’y avait pas l’écran des médias sociaux, ne serait pas révélé.

Dans la pratique, vous vous sentez protégé. Comme si ces conversations ne se produisaient pas réellement : «On a souvent tendance à penser que parce que quelque chose est numérique, ce n’est pas une trahison Raconte l’expert Zack Carter. Les couples ont tendance à penser qu’avoir une relation numérique à l’extérieur de son rapport de couple n’aura pas d’incidence sur leur vie conjugale.»

En second lieu, il y a un sentiment de justification personnelle de ses actes: « Ma femme ne me donne pas ce que je cherche au lit, puis parlez sexuellement sur Facebook avec mon collègue satisfait mes besoins», est une phrase typique qui est ressortie lors de l’étude de Zack Carter.

Troisièmement, l’expert continue : « il y a aussi souvent une justification sociale pour les actions. La tendance est de dire que puisque tant de personnes agissent de la sorte, il ne semble pas y avoir de problème. Donc, encore une fois, ce qui est numérique ne peut pas affecter une relation.»

Selon des études, 75% des tribunaux qui ont traité des cas de divorce aux États-Unis ont rapporté le mot « Facebook » comme l’une des causes de la séparation.

Les experts disent que pour éviter cela, la première étape est d’ouvrir la confiance émotionnelle et apprendre à communiquer avec leur conjoint sans filtre. « Exprimer vos désirs sexuels, vos besoins sont très importants pour un couple et peut empêcher l’un d’eux, sinon les deux, d’aller rechercher une aventure, qu’elle soit fictive ou dans le monde réel», explique l’expert.