Plus de 100 tonnes de matériaux pour monter le défilé Dior

C’est lors de la semaine Haute Couture printemps-été 2018, qui s’est déroulée à Paris, que la directrice artistique de la maison Christian Dior, Maria Grazia Chiuri, nous a proposé une collection surréaliste et féministe inspirée du travail de l’artiste Leonor Fini. D’ailleurs, le travail pour ce show exceptionnel ne s’arrête pas qu’aux ateliers de la maison.

C’est lors de la semaine de la Haute Couture printemps-été 2018 que la maison Christian Dior a présenté sa toute nouvelle collection, sous la direction de sa directrice artistique, Maria Grazia Chiuri. Pour cette nouvelle saison, la styliste a voulu rendre hommage à l’artiste surréaliste Leonor Fini, célèbre dans les années 1930.

Que ce soit au niveau de la garde-robe, du maquillage ou encore des accessoires, Maria Grazia Chiuri s’est savamment inspirée de l’artiste. D’ailleurs, en ce qui concerne le décor du défilé, nous avons pu voir évoluer les silhouettes dans un endroit où le noir et le blanc régnaient en maîtres. Le sol était recouvert d’un damier, d’oreilles, de bustes, d’yeux ou encore de nez flottant dans le ciel, en référence aux éléments caractéristiques des œuvres de l’artiste Leonor Fini. D’ailleurs, pour monter le décor il y aura fallu pas moins de 100 tonnes de matériaux et plus de 3 semaines de travail.

Plus de 100 tonnes de matériaux pour monter le défilé Dior