Puisque tout passe

C’est en ce mois de mai que la journaliste Claire Chazal a sorti son œuvre autobiographique : Puisque tout passe.

Résumé

C’est sous le pavillon mélancolique d’un vers d’Apollinaire que Claire Chazal a choisi de rassembler ses souvenirs, ses secrets, ses joies, ses espérances, ses solitudes… Avec une lucidité rare, elle revisite ici son parcours de femme et de journaliste, convoque ses amis, ses regrets, ses enthousiasmes et se livre avec tendresse. On y retrouve la grande journaliste, la mère, l’amante, l’amie aux prises avec le Tout-Paris qui est parfois si injuste dans ses jugements et dans ses engouements. De chapitre en chapitre, défilent la plupart de ceux qui font ou ont fait sa vie professionnelle : on passe ainsi de Johnny à Abidjan, de PPDA à Chéreau, de Houellebecq à « M. Chazal père », d’un chorégraphe à un homme politique, etc. Qui est vraiment Claire Chazal ? C’est ce que ce livre intime et sincère tente d’expliquer…

Critique

Cette balade autobiographique de Claire Chazal est autant passionnante pour la richesse de ses révélations, que par son style qui est transpercé par la sincérité. Ainsi, la journaliste, dans pratiquement tous les portraits et descriptions auxquels elle se livre, semble donner pleinement libre cours à ses émotions, à tel point qu’il n’est pas difficile de les ressentir de façon plus ou moins intense.

Alors que Claire Chazal destine ce livre à expliquer qui elle est, force est de constater qu’il va encore plus loin, il constitue le récit d’un parcours plein de rencontres, d’interactions, d’expériences, d’états d’âme, … qui nous en apprend davantage sur la manière dont la vie peut nous faire réagir, nous éprouver, nous enrichir, … pour au final nous faire grandir, nous orienter, nous forger.

 

Puisque tout passe

Vous aimerez ces articles