Séchoir à mains : nid à bactéries

Séchoir à mains : nid à bactéries

On en trouve souvent dans les lieux publics, après que l’on sait lavé les mains, les séchoirs à mains sont bien pratiques. Par ailleurs, on a tendance à croire qu’ils sont hygiéniques. Or, il semble que ce soit loin d’être le cas. A la fin de cette article, il se peut que beaucoup d’entre vous y repense à deux fois avant de les utiliser à nouveau.

Le magazine The Sun, a publié dans ces colonnes des propos recueillis dans un post d’une chercheuse américaine, Nichole Ward, qui a étudié la présence des bactéries dans les séchoirs à mains. Pour ce faire, la chercheuse a ouvert un récipient pendant 3 minutes et la placé à l’intérieur d’un de ces séchoirs afin que les bactéries y pénètrent, puis la retiré et refermé pendant 48 heures. A l’issu de cette incubation, elle rouvert le récipient et a pris un cliché des bactéries qui s’y étaient développées pendant ce court laps de temps.

Et comble de l’horreur, le récipient se retrouve saturé de champignons visibles à l’œil nu, tant ils sont énormes. Si vous en avez le courage, vous pouvez voir la photo en cliquant ici.

Evitez les séchoirs à main, préférez les serviettes en papier

La chercheuse Nichole Ward précise : « Ces différentes souches de champignons pathogènes et de bactéries tourbillonnent autour de vos mains lorsque vous les séchez, et vous pensez que sortir des toilettes avec des mains propres. Ne les utilisez plus jamais ».

Si vous voulez éviter de vous servir de séchoirs à mains, préférez les serviettes en papier et, en agitant vos mains, vous pouvez également choisir de les sécher à l’air.

La réponse de la société Dyson quant à ses séchoirs à mains

La société Dyson, numéro un sur le marché des séchoirs à mains, explique que contrairement à bien d’autres machines de ce type, les séchoirs à mains de la marque Dyson sont certifié selon le Protocole NSF P335, qui garantie leur efficacité hygiénique. Dyson ajoute d’ailleurs qu’il a été démontré que leurs appareils sont aussi hygiénique que les serviettes en papier par l’université de Bradford, dont les résultats ont été publiés dans le Journal of Applied Microbiology, ainsi que par l’Institut de Recherche Microbiologique, le College of Medecine de l’Université de Floride et le Campden BRI.

Séchoir à mains : nid à bactéries