Un mariage anglais

C’est en ce mois de mai que l’écrivaine Claire Fuller a sorti son tout nouveau roman, baptisé Un mariage anglais.

Résumé

Ingrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l’université. Faisant fi de son âge et de sa réputation de don Juan, elle l’épouse et s’installe dans sa maison en bord de mer.
Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d’écrire ce qu’elle n’arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre. Ainsi commence une correspondance à sens unique où elle dévoile la vérité sur leur mariage, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace.

Critique

La rencontre, le coup de foudre, l’amour, les joies, les peines, l’usure du couple, le délaissement, la trahison, l’œuvre de Claire Fuller a le mérite de faire le tours du cycle que traversent malheureusement bien trop de couples, mais sans jamais tomber dans le mélodrame. Au contraire, Claire Fuller semble avoir fait la pari, que nous n’hésitons pas un instant à qualifier de réussi, de mettre à nue une femme face à un amour qui l’illusionne, qui promet mais qui la blesse, qui l’emporte pour la perdre, et ce avec des mots justes, des raisonnements allant de la confusion la plus naïve à la limpidité la plus crue.

Un mariage anglais

Vous aimerez ces articles